FRE 1203H-F

Séminaire de littérature II : Périodes : Le roman dans la première moitié du XXe siècle

Horaire

Mercredi 11-1

Instructeur:

G. Holtz

Endroit:

Odette Hall

Salle:

OH 201

Description:

Quelle est la spécificité des productions romanesques de la première moitié du XXe siècle ? Comment se situent-elles entre la période du naturalisme de la fin du XIXe siècle et la phase des « romans engagés » qui commence à la fin des années 1930 ? L’objectif général de ce séminaire est d’explorer les différentes écritures romanesques qui ont alors cours à travers quatre de ses manifestations les plus célèbres. Entre la survivance du psychologisme (Proust), la remise en cause du réalisme, la valorisation du « vitalisme » (Colette et Gide), mais aussi la promotion d’une littérature oralisée (Céline), le roman dans la première moitié du XXe siècle se présente comme un laboratoire pour différentes écritures, en amont et en aval de la première guerre mondiale. À la fin du séminaire, les étudiant(e)s pourront répondre aux trois questions suivantes : quel est le lien entre cette période historiquement mouvementée et la rénovation du genre romanesque ? Quelles expérimentations formelles sont alors tentées ? Comment l’écriture romanesque s’inscrit-elle dans une relation d’interdépendance avec des enjeux idéologiques ?

Corpus :

deux œuvres intégrales, deux œuvres en extraits.

Marcel Proust, Un amour de Swann [1913], éd. Jean-Yves Tadié, Paris, Gallimard / Folio classique.

Colette, Le Blé en herbe [1923], éd. Claude Pichois, Paris, Garnier/Flammarion.

André Gide, Les Caves du Vatican [1914] (extraits).

Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit [1932] (extraits).

Bibliographie :

Jean-Yves Tadié, Le Roman au XXe siècle, Paris, Belfond, 1990.

Pierre Chartier, Introduction aux grandes théories du roman, Paris, Armand Colin, 2005.

Michel Prigent, Patrick Berthier et Michel Jarrety (dir.), Histoire de la France littéraire. Volume III, Modernités. XIXe-XXe siècles, Paris, Presses universitaires de France, 2006.

Michel Raimond, Le Roman, Paris, Armand Colin, 2002.

Alain Vaillant, L’Histoire littéraire, Paris, Armand Colin, 2010.

Julia Kristeva, Le Génie féminin 3, Colette, Paris, Fayard, 2002.

Francine Dugast-Portes, Colette, les pouvoirs de l'écriture, Rennes, Presses universitaires de Rennes 1999.

Jean-Yves Tadié, Proust et le roman, Paris, Gallimard, 1971

Frank Lestringant, André Gide l’inquiéteur, Paris, Flammarion, 2011.

Henri Godard, Poétique de Céline, Paris, Gallimard, 1985.

Milan Kundera, L’Art du roman, Paris, Gallimard, 1986.

Évaluation :

Un devoir à rendre / explication de texte (20 %), un exposé oral (20 %) un devoir sur table / comparaison de deux auteurs (20 %), un essai final (30 %), appréciation générale (10 %).