JFF 1101H-F

L’Art d’exploration : comment penser un monde

Horaire

Lundi 3-7

Instructeur:

J. L. Cahill

Endroit:

Innis College

Salle:

IN 222 et IN 223

Description:

Je hais les voyages et les explorateurs. Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques

 

Si la planète n’a pas été détruite par les guerres, les famines, et les holocausts des années trentes et quarantes, le monde a certainement paru brisé, nouvellement vulnérable et précaire. Au moins c’était la mentalité largement enregistrée en France. Les efforts de reconstruction de l’après-guerre ont été des opportunités d’une grande urgence pour une reconceptualisation et nouvelle exploration du monde. Qu’est-ce qu’un ou le monde ? Qui ou quoi constitute et compte dans un monde ? Le monde en tant que tel ne pouvait plus être pris comme donné (comme s'il pouvait l'être), et de nouvelles explorations du monde et de ses significations apparaissaient tout au long de la culture expressive française, des lettres et du discours public. Ce séminaire bi-langue étudiera comment les artistes, les cinéastes, les romanciers et les philosophes ont entrepris l'exploration comme une méthodologie pour penser, repenser et réinventer le monde à une époque de mondialisation accélérée.

 

Nous étudions films de Jean Cocteau, Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle, Éric Duvivier et Henri Michaux, Oumarou Ganda, Chris Marker, Claude Nuridsany et Marie Pérennou, Jean Painlevé et Geneviève Hamon, Alain Resnais, Jean Rouch, Agnès Varda, et Nicole Védrès, parmi autres.

*************************************************************

JFF 1101-F: The Art of Exploration: How to Think a World

 

I hate voyages and explorers. Claude Lévi-Strauss

 

While the planet did not come to an end with the wars, famines, holocausts, and atomic genocides of the 1930s and 40s, the world most certainly appeared shattered, newly vulnerable and precarious. At least this was the view broadly registered in France. Postwar reconstruction efforts served as opportunities—often of great urgency—for a reconceptualization and re-exploration of the world, of what a world or the world is, and of what or who constitutes and counts as part of the world. The world as such could no longer be taken for granted (as if it ever could be), and new explorations of the world and its meanings appeared throughout French expressive culture, letters, and public discourse. This seminar will study how artists, filmmakers, novelists, and philosophers took to exploration as a methodology for thinking, rethinking, and reinventing the world in an age of accelerated globalization.

 

Readings will include work by André Bazin, Georges Bataille, Maurice Blanchot, Pierre Boulle, Nicole Brenez, Jacques Derrida, Martin Heidegger, Claude Lévi-Strauss, Jean-Luc Nancy, Antoine de Saint-Exupéry, Jakob von Uexküll. Films will include work by Jean Cocteau, Jacques Yves Cousteau et Louis Malle, Éric Duvivier et Henri Michaux, Oumarou Ganda, Chris Marker, Claude Nuridsany et Marie Pérennou, Jean Painlevé et Geneviève Hamon, Alain Resnais, Jean Rouch, Agnès Varda, and Nicole Védrès.

 

Livres requis :

André Bazin, Qu’est-ce que le cinéma ? tome 1 : ontologie et langage. Paris : Éditions du Cerf, 1958.

Georges Bataille, La peinture préhistoriqueLascaux ou la naissance de l’art in Oeuvres Complètes, tome 9. Paris : Gallimard, 1979 (1955).

Pierre Boulle, La planète des singes. Paris : Pocket, 2016 (1963).

Claude Lévi-Strauss, Tristes Tropiques. Paris : Pocket, 2012 (1955).

Maurice Merleau-Ponty, Causries 1948 : Le Monde de la Perception. Paris : Seuil, 2002.

Jean-Luc Nancy, La création du monde ou mondialisation. Paris : Galilée, 2002.

Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince. Paris : Gallimard, 1946.

Jakob von Uexküll, Mondes animaux et monde humain. Paris : Denoël, 1965 (1955).

 

Travaux requis :

Dissertation 15-20 pages (40%)

Exposé Orale (15%)

3 Réponses de lecture (30%)

Participation (15%)