FRE 2036H-S

Configurations du genre sexuel dans la prose contemporaine des femmes

Modalités de diffusion du cours

En ligne

Horaire

Mardi 14h - 16h

Instructrice:

Barbara Havercroft

Endroit:

 

Salle:

 

Description:

La problématique du genre sexuel (du «gender») est un des enjeux majeurs, sinon le plus important, des diverses théories et pratiques féministes récentes. Si le genre sexuel est généralement conçu comme un ensemble d’éléments constitutifs de rapports sociaux fondé sur les différences perçues entre les sexes, et aussi comme une façon de signifier les rapports de pouvoir, aucun consensus sur son sens et sur son fonctionnement n’existe. Catégorie de pensée qui fait partie intégrante de la subjectivité et de l’identité, le genre sexuel soulève plusieurs questions déterminantes: la différence sexuelle, les rapports entre le biologique et le culturel, l’apport de la socialisation dans la construction de l’identité, la critique des rôles sociaux (souvent stéréotypés) assignés aux individus, la définition et la composition de la catégorie des femmes, etc.

Dans un premier temps, il s’agira d’analyser et de contraster les multiples conceptions du genre sexuel chez certaines théoriciennes féministes françaises (Delphy, Guillaumin, Mathieu, Wittig) et anglo-américaines (Butler, de Lauretis, Scott, Showalter). Ensuite, nous étudierons quelques textes contemporains de femmes, pour en dégager les stratégies textuelles et épistémologiques qui sous-tendent ces différentes représentations littéraires du genre sexuel et l’apport de ces stratégies aux modalités plurielles de la construction du sujet féminin. Il importe de préciser que les volets théorique et analytique de ce cours seront d’un apport utile à celles et ceux qui travaillent sur les questions de l’identité et du sujet, quel que soit le siècle de leur spécialisation.

Textes à l’étude

Bouchard, Louise. Les images. Montréal : Les Herbes Rouges, coll. « Typo », 1989 [1985].

Ernaux, Annie.  L’événement.  Paris : Gallimard, 2000

Garréta, Anne. Sphinx. Paris :Éditions Grasset et Fasquelle, 1986.

Redonnet, Marie. Rose Mélie Rose. Paris : Éditions de Minuit, 1987.

Wittig, Monique. Les Guérillères. Paris : Éditions de Minuit, 1969.

Bibliographie sommaire

(Une bibliographie complète sera distribuée au premier cours.)

Benhabib, Seyla, Judith Butler, Drucilla Cornell et Nancy Fraser. Feminist Contentions : A Philosophical Exchange. New York : Routledge, 1995.

Butler, Judith. Gender Trouble : Feminism and the Subversion of Identity. New York : Routledge, 1990.

Delphy, Christine. « Penser le genre, quels problèmes? », dans Marie-Claude Hurtig, Michèle Kail et Hélène Rouch (dir.), Sexe et genre. De la hiérarchie entre lessexes. Paris : CNRS, 1991, p.89-102.

Guillaumin, Colette. « Questions de différence », Questions féministes, no 6 (septembre 1979), p. 3-21.

de Lauretis, Teresa. Technologies of Gender : Essays on Theory, Film, and Fiction. Bloomington : Indiana UP, 1987.

Lamoureux, Diane (dir.). Les limites de l’identité sexuelle. Montréal : Les Éditions du remue-ménage, 1998.

Robinson, Sally. Engendering the Subject : Gender and Self-Representation inContemporary Women’s Fiction. Albany : SUNY Press, 1991.

Scott, Joan. « Gender : A Useful Category of Historical Analysis », American Historical Review, Vol. 91, no 5 (déc. 1986); repris dans Scott, Gender and the Politics of History, New York, Columbia UP, 1988, p. 28-52.

Wittig, Monique. « On ne naît pas femme », Questions féministes, no 8 (1980), p.75-84.

Travaux requis :

participation (10%), un exposé oral (30%) et une dissertation (60%).